Léviathan Index du Forum
 
 
 
Léviathan Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Bg Mahrorn

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Léviathan Index du Forum -> Bibliothèque -> Biographies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rorg
Grand Magistère

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 119
Localisation: Dans les profondeurs de la nuit
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Classe: Chevalier de la mort
Niveau: 60
Métiers: Mineur joaillier

MessagePosté le: Lun 8 Mar - 11:22 (2010)    Sujet du message: Bg Mahrorn Répondre en citant

( Tout d'abord ce texte est ancien, il vient d'Ysandra, un serveur rp strict où Mahrorn est né. Je l'ai écrit il y a à peu près un an. C'est à partir de ce texte que l'histoire que je vais vous poster dans fictions et romances est parti. Le revoici après quelques modifications.)

Mahrorn Fouilleprofond était un nain à la personnalité très... profonde. Héritier de l'illustre famille des Fouilleprofond, il enseignait depuis bien des générations d'hommes les précéptes de la Lumière aux peuples dits civilisés d'Azeroth. Curé de paroisse et institeur, il jouissait d'une bonne (et d'une moins bonne ) réputation dans les Royaumes humains et nains.
Le cours de son existence coulait paisiblement, tel le flux et le reflux des eaux du Loch sur ses berges verdoyantes quand une nouvelle (et quel nouvelle) lui parvint jusque dans sa retraite du Val des Frigères où il passait des jours heureux depuis des années et des années.

-Père Mahrorn, père Mahrorn, criait un enfant gnome en entrant précipitemment dans la cabane en rondins de bois du vieux prêtre.
Ce dernier étais assis en train de méditer et de réflechir (en fait il dormait la bouche ouverte ) quand le gamin turbulant fit son apparition.
Mahrorn se réveilla en sursaut et quand il vit son invité, il retrouva rapidement son sang froid.
-Bolbi, je t'ai déjà dit de ne pas entrer chez les gens comme ça. Et arrete de crier !
-Mais vous aussi vous...
Un coup de baguette (long et fin baton de bois de pin que le prêtre utilisait entre autre pour instruire et éduquer, très utile et utilisé comme vous pourrez le constater) sur le sommet de la tête du bambin stoppa net sa tirade.
- Ne me contredis pas, Bolbi. Bon que veux tu et pourquoi as tu l'air si préssé ?
- Un... un messager vient d'arriver de la capitale. Il dit qu'il à une lettrer à vous remettre en main propre. Il dit que c'est important.
Le Père fronça ses épais sourcils et tout en se dirigeant vers la porte de sa cabane grogna :
- Et pourquoi n'est il pas venu directement, cet imbécile... Il a peur des arbres ou quoi... Bouge d'idiot... Grmrlrrmrbl....
Et la suite se perdit dans un flot de marmonnement incompréhensible.

Comme vous avez pu le constater, Mahrorn était un personnage tout a fait intéressant. Elevé dans une famille d'agriculteurs cueilleurs, le jeune et beau nain qu'il était parti dès sa majorité pour Forgefer puis Hurlevent dans l'espoir de devenir paladin. Rejeté de l'Ordre à cause de son mauvais caractère, il fut redirigé rapidement vers la voie pastorale où sa ferveur, sa dignité et sa passion firent rapidement de lui un des meilleurs novices. Et encore plus rapidement, il ut envoyé comme missionnaire dans les endroits les plus reculés du monde connu (certains pensent que c'était pour l'éloigner le plus possible).
A travers jungles et déserts, montagnes et forêts, le jeune prêtre convertissait à tour de bras et de baguette, hommes, bêtes ou trolls (plus rarement trolls...) et longtemps plus tard il fut autorisé à revenir a la cathédrale d'Hurlevent où il officia pendant de nombreuses années.
Aujourd'hui, Mahrorn a 251 ans (âge tout a fait respectable pour un nain) et n'occupait plus guère de fonction dans le clergé. Il était reparti dans la vallée qui l'avait vu grandir et essayait du mieux qu'il pouvait d'instruire les masses populaires.
Bien que sa longue barbe soit grise et ses pas moins sûrs qu'autrefois, ses joues rouges, ses muscles puissants et ses yeux perçants indiquaient qu'il avait encore conservé toute la vigueur de sa jeunesse.

Le courageux messager était donc assis à la taverne du petit bourg en train de déguster une bière naine corsée de fabrication locale. Il attendait la venue du destinataire de la dernière lettre qu'il transportait et profitait d'un repos qu'il pensait bien mériter.
Et quand le père Mahrorn entra, un flot d'insulte sortit de la bouche du prêtre.
- Fainéant, paresseux, idiot, alcoolique ! Que faites vous ici à boire tranquillement, envoyant ce pauvre Bolbi faire votre travail ! (oui ce n'est plus un galopin turbulent maintenant mais un pauvre enfant)
- Mon Père, je ne vous permet pas, je suis...
Et paf, un coup de baguette arreta la plainte du nain stupéfié avant même qu'il ne l'ait débuté.
Mahrorn s'assit ensuite sur une chaise à coté du messager, poussant le verre d'alcool et commanda deux tasses de lait chaud à la place. Et quand le tavernier revint :
- La Lumière vous pardonne, mon fils, parla le vieux Père en s'adressant au messager à peine remis du coup de baguette. Nous faisons tous des erreurs. Buvons notre lait maintenant et donnez moi cette lettre.
- Lait... ?
- Oui, mon fils. La lait c'est bon, plein vitamines. D'ailleurs savez vous que c'était mon arrière arrière grand père qui, autrefois fut le premier à avoir eu l'idée de traire puis de boire le lait de sa vache ? Elle s'appelait Frisette et ses longs poils soyeux faisaient la fierté des Fouilleprofond. Il l'avait acheté...
- Euh, excusez moi, mon Père, mais j'ai encore une longue route à faire...
Un regard de Mahrorn suffit à ramener le messager à un plus juste comportement.
- Oui, oui... Je vous écoute. Continuez votre histoire.
Et le prêtre parla, et parla encore, encore et encore pendant des heures et des heures. De sa vache, de ses chèvres, de Toni (qui est Toni ? Cela n'a pas d'importance), de son potager...
Jusqu'au moment où le tavernier ferma et obligea les quelques soulards (et amateurs de lait) à partir.
- Oh déjà ? fit Mahrorn quand il s'aperçut qu'il ne restait plus que lui et son (pauvre) auditoire. Soit, nous reprendrons cette discussion un autre jour...
Le visage du messager s'illumina soudain. Il donna la lettre au bon (?) Père et s'en alla joyeusement, courant gaiement vers la liberté.
- Libre, je suis libre ! l'entendit on crier, encore longtemps dans la vallée.
- Quel gentil garçon, dit le Père en se levant et s'étirant. J'avoue m'être tromper sur son compte. Quel bonheur que de la voir si heureux et amoureux de la vie !
Et au grand soulagement du maître de maison, le prêtre prit sa lettre, finit d'un trait sa septième tasse de lait et quitta l'auberge, sans plus dire un mot. Le tavernier s'empressa de refermer les portes.

De retour chez lui, Mahrorn décacheta l'enveloppe scellée et lut le message. Au fur et à mesure des mots, ses sourcils se froncèrent de plus en plus jusqu'a ce qu'il l'ait finit et où un grand rire partit du fond de sa gorge, résonnant loin dans le bois.
- Ahah, ces bougres de grattes papiers d'Hurlevent me rappelle après tant d'années ! Ca tombe bien je commencais à m'ennuyer ici !
Voici une partie du message que Mahrorn reçu :

... c'est pourquoi nous avons besoin de vous. Plus que jamais l'Eglise doit affronter de nouveaux périls et guider les peuples vers la Lumière et la Sagesse, malheureusement, nous manquons actuellement de bras pour répondre à tous les besoins. Un projet en coopération avec l'Exodar et le Cercle Cénarien est né, une alliance visant à rétablir notre ancien pouvoir et libérer Azeroth de toute menace. Vous y jouerez un rôle. Votre glorieux passé de missionnaire au service de la Vraie Foi n'a pas été oublié et nous comptons sur vous pour encore une fois battre les épis de l'obscurantisme.  Père Mahrorn, vous êtes attendu à la Cathédrale d'Hurlevent sans délais. D'autres ordres vous seront communiqués en ces lieux. Que la Lumière guide vos pas...

Ce petit texte avait titillé la curiosité de notre prêtre et dès le lendemain, il prit ses quelques bagages et quitta sa retraite pour marcher vers Hurlevent et retrouver ses premiers amours.
Et ainsi l'odyssée de Mahrorn commenca. Odyssée qui le menera bien au delà des limites du monde, où servant la Lumière et sa propre volonté, il acomplira de hauts (et de moins hauts) faits et où peut être rencontrera t'il amitié et amour.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Mar - 11:22 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Léviathan Index du Forum -> Bibliothèque -> Biographies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com